Cnpl


La Chambre Nationale des Professions Libérales est un organisme représentatif des professions libérales.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CNPL-1024x885.png.

Elle est historiquement le premier organisme à avoir rassemblé les professionnels libéraux.Elle est aujourd’hui la seule organisation à rassembler les professions libérales des quatre secteurs professionnels en les fédérant sur l’ensemble des professions par le relais des syndicats professionnels, ordres ou des organismes professionnels et sur l’ensemble du territoire par le relais des chambres régionales et départementales. Fédérant ainsi les professionnels libéraux la Chambre Nationale des Professions Libérales est le principal interlocuteur des pouvoirs publics.

Préserver et améliorer la protection sociale des professions libérales, négocier un statut fiscal adapté à l’exercice libéral, faire entendre distinctement la voix des professions libérales sur les grands sujets de société, telle est la vocation de la CNPL

Participer avec les pouvoirs publics à la construction d’un statut des professions libérales.

En effet :

• Fiscalement les salariés sont assujettis à l’IRPP, les commerçants et artisans aux BIC ou à l’IS. Pour les professions libérales la définition fiscale est exclusive de toute autre.• Socialement, les professions libérales sont assujetties par leurs propres régimes sociaux qu’elles administrent elles-même, mais la diversité des assujettissements au régime général ou aux régimes spécifiques constitue un frein à l’unité des professions libérales.

• Economiquement, les professionnels libéraux n’étant ni salariés, ni commerçants, ni artisans, ils n’ont aucun statut défini par un corpus de règles précises.

La Chambre Nationale des Professions Libérales s’impose comme l’organisation conforme à la spécificité des Professions Libérales, et le besoin de se constituer en corps homogène tout en respectant :

• La diversité des métiers, de leurs formes et conditions d’exercice,

• La flexibilité des catégories composant les professions libérales, l’apparition de nouveaux métiers, la modernisation des métiers traditionnels répondant à l’évolution de notre société et de notre environnement économique,

Le statut respectant la réglementation ou non de chaque profession, et l’existence ou non d’instance ordinale.